Las Fallas de Valencia

Pendant mon deuxième Erasmus à Madrid, j’en profité pour m’octroyer une journée à Valence (Valencia en espagnol), qui est à seulement 4h de route en bus de Madrid. Valence, cette ville d’Espagne sur la côte méditerranéenne, possède une culture incroyable qui se ressent dans la célèbre fête traditionnelle, Las Fallas.

Las Fallas est une fête qui a lieu du 15 au 19 mars de chaque année (jour de la Saint-Joseph, le 17 et le 18 sont les jours d’offrandes de fleurs à la Vierge). À l’origine, il s’agit d’une fête traditionnelle et religieuse, mais elle est devenue, en plus de cela, un véritable attrait touristique pour le monde entier. Cet événement est désormais classé par l’Unesco comme patrimoine immatériel.

« Las Fallas » ? Qu’est-ce que c’est ?

Las Fallas est une fête pendant laquelle d’immenses personnages réalisés en cartons-pâte-polystyrene (les fameuses fallas) de plusieurs mètres de hauteur, envahissent les rues de Valence, soit au total plus de 700 fallas. Ces grandes statues sont réalisées par les 380 casales falleros dans des ateliers appelés ateliers falleros, de chaque quartier de la ville. Ainsi, chaque casal expose une falla major pour les adultes, à côté d’une falla infantil pour les enfants. À cela s’ajoute des défiles, des feux d’artifice, des chants, des rafales de pétards, etc.

La Créma

La dernière nuit est celle de La Créma. C’est la nuit pendant laquelle les sculptures éphémères sont réduites en cendres : à partir de 22h, les plus petites (falla infantil) brûlent une à une et les plus grandes (falla mayor) suivent. Cela dure jusqu’à 2h-3h du matin. Mais avant de brûler, chaque sculpture est ritualisée : des chants autour de celles-ci, récupération des ninots indultats qui sont des éléments que les falleros veulent garder comme souvenir et les exposer au Musée Fallero de la ville. Pour préparer le feu, une corde sur laquelle des pétards sont accrochés est entourée autour de la statue. Juste avant de démarrer le feu de la falla, un super feu d’artifice est réalisé au-dessus de la statue. Une fois celui-ci terminé, de l’essence est jetée sur la sculpture. Pour finir, pour chaque falla infantil, une jeune enfant vêtue d’habits traditionnels (une fallera minor élue dans chaque quartier) vient allumer l’extrémité de la corde pour que celle-ci brûle et enflamme la sculpture. Et petit à petit la falla brûle, sous la musique d’un orchestre, le chant et les danses des falleros. Lorsque la sculpture est réduite en cendres, une sorte de petite fête commence autour des cendres et tout le monde chante et danse pour fêter cela. Le même rituel est réalisé pour les plus grandes sculptures, à l’exception du fait qu’il s’agit d’une jeune femme en habit traditionnel (fallera mayor) qui allume la corde et non d’une enfant.

Ainsi, la nuit du 19 mars, la ville est remplie de feu, de pétards, de chant et de joie. Une fête surprenante avec une culture impressionnante et incroyable. Tant qu’on ne vit pas ce moment, il est impossible et inconcevable d’imaginer et de comprendre l’extravagance et la richesse de cette fête.

Les particularités de cette fête

Cet événement nécessite plusieurs milliers d’euros et une année entière de travail pour confectionner ces fallas qui sont finalement entièrement brûlées le dernier soir… Assez dommage, mais c’est la tradition !

De plus, une ambiance assez atypique règne dans la ville pendant Las Fallas : des pétards sont explosés dans toute la ville, de tailles et formes différentes. La plupart du temps, il s’agit d’enfants qui lancent ces pétards dans la ville, s’ensuit des explosions qui font vibrer le corps et le coeur. Le coeur de la ville est fermé à la circulation pour laisser les piétons profiter du spectacle. Aussi, les énormes feux provenant des fallas brulées sont assez proches des bâtiments et sont impressionnants et parfois effrayants.

Cette fête vraiment hors norme a le mérite d’être pourtant réelle, très connue et impressionnante. Tant qu’on n’y assiste pas, tout cela parait irréelle et inconcevable. Pourtant, tout cela a bien eu lieu ! Et je suis fière et heureuse d’y avoir participé !

Las Fallas 6
La Vierge des Désemparés, patronne du Royaume de Valence placée devant la basilique sur la Place de la Vierge, Valence

Avez-vous déjà assisté à cette fête ? Qu’en avez-vous pensé ?

Chargement……
BRAVO ! On se retrouve bientôt, surveille ta boite mail ! 😀
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s