Accueil > Lifestyle > 10 bonnes raisons de détester l’été

10 bonnes raisons de détester l’été

Célia à Honfleur en été

On a tous une saison que l’on préfère ! De mon côté, j’adore le printemps, c’est ma saison favorite : les jours qui se rallongent, le soleil qui pointe son nez et les oiseaux qui chantent. Par contre, a contrario, l’été n’est absolument pas ma saison favorite. Voici donc 10 bonnes raisons de détester l’été :

1. La chaleur pour détester l’été

Qui dit été dit chaleur. Et, selon moi, c’est ça le problème majeur de l’été : la chaleur sans arrêt. La journée, c’est parfois difficilement supportable, mais le pire, c’est la nuit. La température qui ne baisse pas et dormir devient difficile. Qui aime dormir lorsqu’il fait 30°C ?

La chaleur est vraiment insupportable pour moi. Tellement insupportable que je suis ce genre de personne qui répète 5000 fois par jour que j’ai chaud, même si cela ne va pas faire baisser la température.

Alors, pour tenter d’éviter d’avoir chaud, j’essaye d’attacher mes cheveux. Mais, avec leur poids et leur longueur, ça me tire trop et me donne mal à la tête. Mais, si je les détache, j’ai beaucoup trop chaud…. Alors, que faire ?

Une autre solution pour éviter d’avoir trop chaud, c’est notre meilleure amie la clim. En effet, sans clim, il est impossible de vivre, que ce soit chez soi, en voiture, dans les transports, dans les magasins ou autres. Mais avec la clim, je tombe tout le temps malade… Que faire ?

Pour survivre à la chaleur, il faut boire beaucoup, c’est vital. Mais passer son temps à boire de l’eau, cela veut dire passer son temps à aller aux toilettes. Bon, oui, ce n’est pas la raison qui me fait détester l’été, mais c’est chiant.

2. La transpiration

L’été et la chaleur apportent la transpiration, jusqu’ici rien de nouveau. Mais, la transpiration ça veut aussi dire que peu importe ce qu’on veut faire, c’est désagréable. Encore une bonne raison de détester l’été. Qui aime transpirer en étant juste assis sans rien faire ?

On transpire de partout, on colle et on ne sait même plus que porter. Cela donne envie de prendre 10 douches par jour, mais ce n’est pas écologique. Donc parfois je suis vraiment en dilemme avec moi-même : la transpiration ou l’environnement ?

La transpiration est partout, même sur le visage : on sue de la moustache, on sue de partout. Le temps super glowy avec la transpiration, non merci, je ne suis pas fan sur moi-même. En plus, avec la transpiration, le maquillage tient mal : l’eyeliner coule, le mascara aussi (même si c’est du waterproof), le teint ne reste pas. Bref, le maquillage est ruiné. Et oui, désolée, mais j’aime me maquiller même l’été. Donc, cela m’insupporte.

En plus de cela, il y a aussi un point dont on ne parle pas assez : les cuisses qui se touchent. Oui, je fais partie de celles qui ont les cuisses qui se touchent. Et, la plupart du temps, on rencontre un dilemme : porter une robes/jupes/shorts et avoir les cuisses qui se touchent et donc être irrité et avoir mal, ou porter un pantalon pour éviter ce problème, mais avoir chaud ? Oui, il y a des solutions à ce problème (les crèmes, les cyclistes, etc.). Mais, il faut trouver la solution qui nous convienne et y penser.

3. Les tenues et les réflexions qui me font détester l’été

Qui dit été, dit tenues plus légères et c’est normal. Les hommes portent des bermudas, des shorts, des t-shirts ou autres. Et les femmes portent des jupes, des robes, des shorts, des débardeurs, des crops top, etc. Sauf que pour certaines personnes, voir un bout de peau, que ce soit les jambes, le ventre ou les bras, cela devient une invitation à je ne sais quoi. Je ne me sens donc pas libre de porter des shorts, des tops, des robes ou des jupes. Et, les fois où j’essaye, j’ai souvent le droit à des réflexions et/ou des agressions verbales (et certaines personnes ont aussi des agressions physiques, parce que certains ne se contrôlent pas à la vue d’un bout de peau, ce qui n’est ABSOLUMENT PAS NORMAL!!).

C’est donc insupportable de vivre en réfléchissant à sa tenue par rapport à qui on peut potentiellement croiser et quelles réflexions on peut potentiellement avoir. Donc, il est vrai que pour éviter ces réflexions et ces agressions, je m’oblige à me « camoufler » même l’été.

4. Les moustiques et autres bêtes

L’été doit être la saison préférée de nos amies les petites bêtes. Je ne suis pas une fan de ces petites bêtes et j’avoue que mon corps accepte très mal les piqûres de moustiques : cela me fait des plaques qui grossissent/gonflent et qui deviennent dures avec la couleur d’un bleu (je pense que c’est une réaction allergique, but who knows ?). Du coup, je passe mon temps à m’asperger de 5000 sprays (pas très écologique, je l’avoue.. Mais je me penche pour trouver une meilleure solution) pour éviter ces piqûres.

En plus des moustiques, il y a aussi toutes les autres petites bêtes : mouches, guêpes, etc. Qui peut me dire aujourd’hui qu’il adore ces petites bêtes, sérieusement ?

5. L’été à la ville

L’été à la ville, c’est insupportable : la pollution augmente la chaleur et nous n’avons pas d’air frais pour respirer. Nous n’avons pas tous la chance de partir à la campagne ou en bord de mer à ce moment-là, donc passer l’été en ville est la seule solution. Et ce n’est pas toujours agréable (voire jamais agréable !).

En ville l’été, il y a aussi les transports en commun dans lesquels il n’y a pas de clim, beaucoup de transpiration et pas d’air frais pour respirer. Vraiment pas un bon moment… En plus de cela, il y a surtout l’odeur. Transpirer à 9h du matin et puer (c’est-à -ire ne pas mettre de déodorant), ce n’est agréable pour personne. Donc svp, les gens en ville qui prennent les transports, respectez les autres : mettez du déodorant… Vraiment, être à la ville l’été c’est vraiment horrible : voilà encore une raison de détester l’été.

6. La plage ou la piscine

J’adore voir de beaux paysages et notamment la plage, la tranquillité et les bruits apaisants. J’adore cet endroit, marcher le long de l’eau et profiter de ce moment. Par contre, la plage bondée de monde et de cris d’enfants, ça, c’est moins apaisant.. Et, rester des heures allongées sur une serviette à griller, ça m’ennuie tellement.

7. L’acceptation de soi et son corps l’été

Lorsqu’on a du mal à s’accepter et à avoir confiance en soi, l’été est une période difficile : les tenues sont plus légères, sans parler de devoir se mettre en maillot de bain devant tout le monde à la plage ou à la piscine. Du coup, passer son temps en jeans ou en pantalon avec la chaleur, ce n’est pas agréable. Mais c’est presque la meilleure manière pour que mon corps soit le moins visible possible. Oui, même l’été, j’essaye de me camoufler comme je peux, tout en essayant de ne pas mourir de chaud. Assez compliqué lorsqu’on ne s’assume pas. Une de mes raisons principales de détester l’été.

J’applaudis vraiment les personnes (hommes ou femmes) qui s’assument entièrement et qui s’en fichent du regard des gens sur leur corps, leurs formes, leurs cicatrices, leur cellulite, etc.

8. Les réseaux sociaux pour détester l’été

En été, sur les réseaux sociaux, c’est le concours de qui aura les meilleures vacances, qui aura les meilleures photos, qui aura les meilleures idées. C’est chiant et cela me fait aussi détester l’été. Tout le monde montre ses plus belles photos, ses plus belles poses, ses plus beaux corps, et ça n’en finit jamais pendant 3 mois. Et si nous avons le « malheur » de ne rien faire, ou de ne pas faire des choses incroyables, on ne devient pas très intéressant sur les réseaux sociaux. Et c’est n’importe quoi.

9. Les poils

Été comme hiver, il n’y a pas d’obligation à s’épiler. Chacun fait ce qu’il veut et c’est bien normal. Pour ma part, je préfère mon corps épilé l’été, surtout quand je porte des robes, des jupes ou des shorts ou pour aller à la plage ou à la piscine. Sauf que l’été, j’ai l’impression de passer mon temps à faire la chasse aux poils. C’est insupportable et interminable.

J’ai même l’impression que les poils poussent 10 fois plus vite l’été que l’hiver, mais ce n’est peut-être qu’une impression.

10. Le soleil

Pour finir, qui dit été, dit soleil, bien sûr. J’aime le soleil, mais quand il y a trop de soleil et donc trop de luminosité, cela me fait super mal aux yeux. Et comme j’oublie toujours mes lunettes, c’est compliqué. Du coup, lire un livre est compliqué, se balader peut être compliqué aussi, etc. Passer son temps à plisser les yeux parce qu' »il y a trop de soleil là ».

Et vous, qu’est-ce que vous aimez ou n’aimez pas l’été ?

2 Commentaires

  1. Anonyme
    21/06/2021 / 23:26

    Ton article m a bien fait sourire ! Pour ma part Je trouve que l’été est la saison où les inégalités se voient le plus : inégalité des corps (les «beaux » s affichent et les autres subissent et se cachent) inégalité des chances (entre ceux qui peuvent partir et profiter et ceux qui restent dans des villes où il ne se passe rien), renforcement des solitudes, des abandons…
    Mais j aime quand même cette saison avec les fruits à profusion, les longues journées de beau temps et quand on peut les vacances en famille a découvrir de beaux endroits…

    • Célia
      Auteur/autrice
      27/06/2021 / 15:50

      Oui, c’est vrai que c’est une période ou les inégalités sont beaucoup plus visibles… Mais aussi une belle saison pour voyager, les journées longues, etc. Il n’y a pas que du mauvais dans l’été, bien entendu 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Made with ♥ by Célia –

%d blogueurs aiment cette page :