Accueil > Voyages > Etats-Unis > 3 jours à Boston, que faire ?

3 jours à Boston, que faire ?

3 jours à Boston, que faire ?

Lors d’un passage aux Etats-Unis, il peut être intéressant de passer quelques jours à Boston, capitale de l’Etat du Massachusetts. C’est aussi une ville très connue pour son pôle universitaire réputé avec la célèbre université d’Harvard et le MIT. Au-delà de cela, que faire lors d’un passage à Boston ?

Jour 1 : à la découverte de l’histoire de Boston à travers la Freedom Trail

La Freedom Trail, ou en français, le chemin de la Liberté, est une ligne rouge peinte sur les trottoirs de la ville de Boston et qui permet, sur plusieurs kilomètres, de découvrir la ville et son histoire à travers des monuments historiques et des endroits importants de la ville. Passez donc votre journée à la découverte de l‘histoire de Boston et même de l’histoire des Etats-Unis :

1. Boston Common

Première étape de cette Freedom Trail, le Boston Common : un jardin public fondé au XVIIè siècle, le plus ancien parc public d’Amérique. Ce parc a servi de lieu d’exécution et de châtiment public. Les soldats britanniques ont campé dans ce parc pendant l’occupation britannique de Boston dès 1768 et jusqu’à l’indépendance du pays.

Dans ce parc, se trouvent actuellement de nombreuses choses :

  • Le Mémorial du massacre de Boston
  • Le Capitole de l’État du Massachusetts
  • Le Mémorial à Robert Gould Shaw, qui dirigeait une unité composée de soldats et marins noirs pendant la guerre de Sécession 

Le Boston Common a aussi été un lieu d’expression, de liberté et cela s’est démontré au fil des années : rassemblement pour la Révolution, célébration de l’indépendance de la nation par George Washington, John Adams et le général Lafayette, réunions anti-esclavagistes, promulgation de l’aviation commerciale par Charles Lindbergh, rassemblements contre la guerre du Vietnam, célébration de la messe en 1979 par le pape Jean-Paul II, etc.

MON CONSEIL : Profitez du parc et baladez-vous tranquillement au détour des petits monuments. Prenez le temps, ce parc en vaut la peine. C’est comme un petit Central Park, et ça fait du bien !

2. Capitole de l’État du Massachusetts

Le Capitole de l’Etat du Massachusetts est le siège du gouvernement du Massachusetts depuis son ouverture en 1798.

3. Park Street Church

L’Eglise Park Street a été construite au début du XIXè siècle. L’architecte, Peter Banner, s’est inspiré des modèles anciens pour la construction de ce monument. Son architecture rappelle une église londonienne de Christopher Wren.

Le clocher de l’église de Park Street s’élève à 66 m et est un repère grâce à sa couleur blanche qui se démarque dans le paysage. C’était notamment un point de repère que les voyageurs voyaient à l’approche de Boston. De plus, cette église était le plus haut bâtiment des États-Unis de 1810 à 1828.

4. Granary Burying Ground

Granary Burying Ground est un cimetière du XVIIe siècle, construit en 1660 exactement, et dans lequel reposent certains citoyens américains les plus reconnus, comme John Hancock, Samuel Adams et Robert Treat Paine (les trois signataires de la déclaration d’indépendance), Paul Revere, James Otis, James Bowdoin (2e gouverneur du Massachusetts), Peter Faneuil, John Phillips (premier maire de la ville de Boston), etc.

Reposent aussi dans ce cimetière les victimes du massacre de Boston et les membres de la famille de Benjamin Franklin.

MON CONSEIL : Si vous avez de la chance, à l’entrée se trouve un bénévole qui vous prête, pendant votre visite, un petit guide papier qui explique la position des tombes, qui sont les personnes qui reposent ici et quelles sont leurs histoires. Je vous conseille vivement d’emprunter ce petit guide pour la visite, qui vous permet de mieux comprendre les choses.

5. King’s Chapel

Cette église anglicane du XVIIe siècle abrite plus de 300 ans d’histoire : c’est la première église anglicane de Boston.

La cloche, réalisée en Angleterre en 1772, s’est malheureusement fissurée en 1814, mais est réparée par Paul Revere en 1816, elle sonne encore pour appeler les gens au culte. 

6. Le cimetière de King’s Chapel

Il s’agit du plus ancien cimetière de Boston, situé à côté de King’s Chapel, dans lequel reposent plusieurs résidents tels que John Winthrop, premier gouverneur du Massachusetts.

7. Statue de Benjamin Franklin et la Boston Latin School

La Boston Latin School, fondée le 23 avril 1635, est la plus ancienne école publique des Etats-Unis. Cette école offrait une éducation gratuite uniquement aux garçons (les filles fréquentaient des écoles privées à domicile). Une mosaïque au sol et une statue de l’ancien élève Benjamin Franklin montrent aujourd’hui l’emplacement originel de l’école.

Le bâtiment de l’école est démoli en 1745 pour faire place à l’agrandissement de la King’s Chapel, mais l’école a continué d’évoluer dans d’autres endroits.

8. Old Corner Bookstore

La Old Corner Bookstore est un bâtiment du début du XVIIIe siècle, et est le plus ancien bâtiment commercial du centre-ville de Boston dans lequel était Ticknor and Fields, maison d’édition très connue. C’est aussi ici que les premières éditions américaines des oeuvres de Charles Dickens ont été publiées. Ce bâtiment a été sauvé de la démolition dans les années 60 par un groupe de Bostoniens qui ont créé une association permettant d’acquérir et de restaurer ce bâtiment. Aujourd’hui, ce bâtiment est un magasin de détail et des bureaux commerciaux.

9. Old South Meeting House

Construit en 1729, c’est aujourd’hui l’un des sites coloniaux les plus importants du pays et un des premiers musées de l’histoire américaine. En effet, Old South est devenu l’endroit des rassemblements publics de protestation contre les actions britanniques de 1768 à 1775.

En 1872, la Old South Meeting House a été mis aux enchères en étant destinée à la démolition. Un groupe de « vingt femmes de Boston » s’est associé pour sauver ce bâtiment de la démolition en ralliant les gens pour obtenir des fonds. Cela a permis de récolter des fonds, d’acheter le bâtiment et donc de sauver de la démolition Old South.

Depuis 1877, Old South Meeting House est un musée ouvert au public.

10. Old State House

Ce bâtiment a passé de nombreux événements historiques, mais est toujours debout : le massacre de Boston, la Révolution, incendie. Construit en 1713, c’est le premier parlement de la ville qui a service de centre de vie civique, politique et commerciale.

11. Site du massacre de Boston

Les tensions qui ont conduit au massacre de Boston sont dues à l’occupation de Boston par les Redcoats en 1768. Il y avait 2 000 soldats qui occupaient la ville pour environ 16 000 habitants. Les affrontementx ont commencé le 5 mars 1770, suite à une simple dispute qui a débouché sur une émeute à l’extérieur de la douane : la foule s’empresse d’aller vers les soldats et des coups de feu sont tirés par les Redcoats.

Le terme « Redcoat », aux Etats-Unis, est associé aux soldats britanniques qui se sont battus contre les patriotes pendant la guerre d’indépendance américaine. Les soldats portaient un manteau rouge, d’ou le nom de Redcoat.

Après les coups de feu, cinq hommes tombent morts ou mourants. Les funérailles ont été organisées et l’opinion publique a été retournée contre les Redcoats. L’événement a été qualifié de « massacre sanglant » et les soldats britanniques ont été jugés pour meurtre.

12. Faneuil Hall et Quincy Market

Le Faneuil Hall a accueilli le premier Town Meeting américain et a servi de salle de réunion ouverte et de marché pendant plus de 270 ans. C’est à Faneuil Hall en 1764 que les Américains ont protesté pour la première fois contre le Sugar Act et le Stamp Act (doctrine connue sous le nom de « pas de taxation sans représentation »).

MON CONSEIL : N’hésitez pas à entrer dans le Faneuil Hall, vous découvrirez plusieurs stands différents sur plusieurs thématiques. Et vous verrez également des murs sur lesquels sont affichés de nombreuses informations sur le Freedom Trail et les différents points à voir.

Quincy Centre est situé à côté de Faneuil Hall et est un marché couvert ou est présent des articles en tout genre : nourriture, vêtements, décoration…

13. Maison de Paul Revere

Construite dans les années 1680, la maison de Paul Revere est la plus ancienne des maisons bostoniennes restante dans le centre-ville. C’est la propriété de Paul Revere, légendaire patriote de 1770 à 1800.

MON CONSEIL : Il est possible de visiter la maison, mais il y a beaucoup de monde. Essayez d’y aller assez tôt pour éviter la foule. Ensuite, lorsque vous continuez vers le prochain point de la Freedom Trail, n’hésitez pas à passer par le Paul Revere Mall, qui est une promenade très belle, avec un beau point de vue sur l’Eglise Old North Church

14. Old North Church

Cette église a été construite au début du XVIIIe siècle, en 1723 exactement. Cette église est connue pour la chevauchée nocturne de Paul Revere. En effet, c’est en haut du clocher que Paul Revere a allumé 2 lanternes pour prévenir de l’invasion britannique dans la ville de Boston. Le signal était « One if by land, two if by sea » (Un si par terre, 2 si par mer). La chevauchée de Paul Revere du 18 avril 1775 précède les batailles de Lexington et de Concord pendant la Révolution américaine.

MON CONSEIL : A l’intérieur de l’église se trouve le buste de George Washington. N’hésitez donc pas à visiter l’intérieur, surtout qu’il est possible de faire une visite autoguidée de l’église, ce qui peut être très intéressant.

15. Copp’s Hill Burying Ground

Il s’agit du cimetière dans lequel reposent les marchands et artisans qui vivaient dans le quartier North End. C’était le plus grand cimetière colonial de Boston dans lequel reposent Robert Newman, l’homme qui a accroché les lanternes la nuit de la chevauchée de Paul Revere, Edmund Hartt, constructeur de l’USS Constitution, etc.

16. USS Constitution

L’USS Constitution est un navire de guerre du XVIIIe siècle, le plus ancien encore à flot dans le monde, construit par Edmund Hartt et baptisé par le président George Washington.

17. Bunker Hill Monument

La bataille de Bunker Hill en 1775, est la première grande bataille de la guerre d’indépendance. Bien qu’il s’agit officiellement d’une victoire britannique, la bataille de Bunker Hill a montré que les bostoniens étaient de taille contre les Britanniques.

MON CONSEIL : En face du monument se trouve le musée de la bataille qui peut donc se visiter. Prenez le temps si cela vous intéresse et visitez ce musée.

Jour 2, découvrir les campus universitaires célèbres

Passage obligé, prévoyez une journée entière si vous voulez visiter les campus iconiques et tout voir de ces célèbres universités que sont Harvard et le MIT. A contrario de la France, ces universités sont ouvertes et il est parfois possible de rentrer dans les salles de cours et les bâtiments pour visiter.

1. L’université de Harvard

Visiter Harvard est mythique et impressionnant. Vous avez plusieurs guides disponibles, qui sont parfois des étudiants de l’Université. Vous pouvez aussi vous y balader tranquillement par vous-même, mais ne passez pas à côté des petits monuments incontournables du campus, comme :

  • la statue aux trois mensonges, qui représente un homme assis sur une chaise, avec une plaque indiquant qu’il s’agit de John Harvard, fondateur de l’université en 1638. En réalité, l’université a été fondée en 1636, par la Massachusetts Bay Colony et l’homme ne représente pas John Harvard, mais un étudiant d’Harvard. John Harvard était en fait, le premier mécène.
  • la Widener Library, bibliothèque construite par la mère de Harry Widener, ce dernier faisant partie des victimes du Titanic. En mémoire de son fils, Madame Widener fit don des livres de son fils en échange d’une promesse de l’Université : les briques du monument ne doivent pas être touchées de l’extérieur et le nom de Widener ne doit pas être effacé.
  • Le Tercentenary Theatre, endroit dans lequel a lieu la remise des diplômes
  • La Kirkland House, bâtiment où habitait Mark Zuckerberg quand il a créé Facebook
  • Le Memorial Hall, vaste pièce qui vous coupera le souffle
  • Le Johnston Gate, une des nombreuses entrées à Harvard

2. Le Massachusetts Institute of Technology (MIT)

Moins connu qu’Harvard, mais tout autant prestigieux, le MIT est une université dans laquelle sont nées de grandes inventions telles que des recherches sur le cancer, Internet, l’email, etc. Ne passez pas à côté de la MIT Chapel, le Lobby 7, le Couloir Infini, etc.

Jour 3 : la découverte du reste de la ville

1. Beacon Hill

C’est le quartier historique de la ville, aux petites rues pavées qui datent du XIXè siècle. Quartier résidentiel, je vous conseille d’aller vous y balader et de vous émerveiller devant les maisons de style victorien qui rappellent profondément l’Angleterre.

MON CONSEIL : Rendez-vous Acorn Street, la rue à absolument voir dans ce quartier.

2. Waterfront

Il ne faut pas oublier que Boston est une ville portuaire et que se promener sur le front de mer est ainsi possible. Vous pourrez avoir une très belle vue que la skyline de Boston.

3. Back Bay

Encore un quartier résidentiel très beau, avec des maisons de pierre brune victoriennes. C’est très agréable de s’y balader, notamment dans la rue « Newbury Street », qui est une rue commerciale de luxe mais aussi proposant des marques fast fashion et bien d’autres. Il y a aussi de quoi se restaurer. La balade y est vraiment agréable.

4. Boston Public Library

Ne passez pas à côté de cette incroyable bibliothèque impressionnante, très grande et qui a beaucoup à offrir.


Boston vaut le détour, mais, selon moi, il n’est pas utile d’y rester plus de 3 jours. La plupart des choses à faire sans largement faisable en 2 jours. Vous avez ainsi le temps d’appréhender et de comprendre l’histoire de cette ville et ses influences. Profitez de votre passage pour ensuite visiter New York et/ou Washington.

Qu’est-ce que vous allez visiter en priorité à Boston ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Made with ♥ by Célia –

%d blogueurs aiment cette page :